Accueil
Actualités du Musée des Arts Forains
img
img
img

DREAMLANDS
Des Parcs d'Attractions aux Cités du Futur

« Présentée dans la grande galerie du Centre Pompidou du 5 mai au 9 août 2010, l'exposition Dreamlands développe un propos inédit : montrer comment les modèles de foires internationales, d'expositions universelles et de parcs de loisirs ont influencé la conception de la ville et de ses usages. Démultipliant la réalité par la pratique de la copie, jouant d'une esthétique de l'accumulation et du collage souvent proche du kitsch, ces mondes clos et parallèles ont en effet inspiré les démarches artistiques, architecturales et urbanistiques au XXe siècle, au point de s'ériger en possible norme de certaines constructions contemporaines »
( Extrait du Site officiel du Centre Pompidou )


Détail de la Toile de cyclorama du théâtre mécanique Morieux représentant l'Exposition Universelle de 1900

Pour l'exposition « Dreamlands » qui se tient au Centre Pompidou du 5 mai au 9 août 2010, le Musée des Arts Forains a prêté un ensemble de pièces originales provenant de ses collections. A l'entrée de l'exposition, vous pourrez découvrir sur une largeur de 10 mètres, une partie de la toile de cyclorama du Théâtre mécanique forain Morieux représentant l'Exposition Universelle de 1900 et ses personnages mécaniques.
(longueur totale de la toile 49 mètres)

Cette vue de l'exposition universelle de 1900 est le détail d'un Cyclorama, une attraction foraine du Théâtre mécanique, baptisé du nom de son créateur, l'ingénieur Pierre Morieux. Enroulée sur deux axes verticaux, la toile du Cyclorama présente une succession de 15 tableaux de 4 mètres de long chacun. Une ville éphémère, fruit du « collage » des exemples les plus emblématiques de l'architecture mondiale formait, sur une rive de la Seine, la « Rue des nations ».

Le Théâtre Morieux rendait compte de l'actualité internationale, en un temps où le journal télévisé n'existait pas. Des scènes animées, sonorisées, visaient à faire vivre au spectateur les moments forts des conflits internationaux, des conquêtes coloniales, des expéditions scientifiques, de catastrophes naturelles. On pouvait aussi y assister à la création du monde selon le récit biblique, au carnaval sur glace en Russie, revivre la légende de Guillaume Tell, ou l'épopée de Jeanne d'Arc.

Quelques années avant la cessation de son activité, le Théâtre Morieux ajoutera à son vertigineux programme des séances de cinéma grâce aux toutes nouvelles productions louées aux compagnies Gaumont, Pathé ou Océanic. Spectacle itinérant proche des représentations de marionnettes, le théâtre mécanique met en scène des automates, tractés par des courroies sur différent plans.

Certains automates pouvaient être actionnés individuellement pour se distinguer de la masse des « figurants ».
Derrière une large façade richement décorée le théâtre mécanique était un établissement de grande taille, fermé, couvert, offrant au public les meilleures conditions de confort en termes d'acoustique et de visibilité.
Se surpassant sans cesse pour perfectionner l'image en mouvement, les créateurs des théâtres mécaniques contribueront à la naissance du cinéma qui consacrera leur déclin.

La saga séculaire d'une famille belge d'artistes forains est illustrée par les 3000 pièces de décors, machineries, peintures, sculptures et automates qui composent le théâtre Morieux, aujourd'hui patrimoine du Musée des Arts Forains.

La féérie de ces spectacles prodigieux survie aujourd'hui par la mise en scène de ces objets acteurs par Jean Paul Favand qui, dans son Musée spectacle des Arts Forains, ouvre au public les portes d'un monde de rêve.



Gie

Les Pavillons de Bercy sont un des membres fondateur du GIE Destination Paris Bercy

Entreprise du Patrimoine vivant

Le Label Entreprise du Patrimoine Vivant a été attribué aux Pavillons de Bercy pour leur travail du préservation et de mise en valeur du patrimoine du spectacle.